L’Aixois Baptiste Savaète décroche la médaille d’argent aux championnats du monde des moins de 23 ans

Le rameurs Aixois monte sur le podium et nous donne son sentiment sur la course.
 « À la fin, c’est l’Allemagne qui gagne ». Une citation d’un footballeur anglais qui pourrait coller à cette finale du quatre de couple poids léger masculin. Comme leurs homologues d’outre-Rhin, Pierrick Verger, Cornélus Palsma, Baptiste Savaète et Corentin Amet, sont partis très fort dans la course. Mais alors que les Allemands s’installent en tête, les Français allaient entamer une lutte sans merci avec les Italiens. « On se méfiait plus d’eux, note Baptiste Savaète, on sait qu’ils ont tendance à cacher leur jeu parfois« . Mais personne n’avançait masqué dans la compétition, c’est coup après coup que tout s’est joué et les Français ont défendu leur deuxième place jusqu’à la ligne d’arrivée, remportant ainsi l’argent devant l’Italie. « On a fait une course pleine, ajoute Corentin Amet, notre force c’est le 1000 du milieu, mais l’Allemagne a le même profil que nous« . Les rameurs n’affichent pas de regrets. « Une fois qu’on a goûté à l’or, bien sûr qu’on ne veut pas autre chose, lance Baptiste Savaète, mais on est allés au bout de nous-mêmes« . Une phrase à laquelle tous les rameurs du quatre de couple poids léger masculin ont adhéré sans réserve. « On a tout essayé, commente Cornélus Palsma, mais ils ont été plus forts.

savaete 2

savaete 3

0 Commentaire

Laissez une réponse